Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 avril 2021 5 23 /04 /avril /2021 09:46

 

Reconnaître les espèces végétales ou animales.



 

   C’est le printemps, la renaissance de la nature, les cerisiers, les glycines sont en fleurs, vous reconnaissez le pissenlit, la violette mais, mais les autres fleurs.

 

   Savez vous faire la différence entre le pétunia et la pensé et entre la feuille de chêne de hêtre ou d’aulne ? L’écolo de salon ou de ville sûrement pas.

 

   Pour les curieux, à partir d’une photo des applis pour les amateurs de végétaux peuvent identifier beaucoup d’espèces, apprendre leur nom populaire et savant.

 

   Nous avons  : PICTURE THIS-BOTANIST IN YOUR POCKET ( plantes de jardin et d’intérieur ) 

                         PlantNet

                         iNaturalist

                         PlantSnap

                         Flora Incognita

    Clefs de forêt (les platanes n’étant présents qu’en ville n’en               font pas partie)

                        iNaturalist : cette appli a été conçue à l’origine pour associer des naturalistes, des biologistes, et des amateurs de nature autour d’observations à la fois d’espèces animales et végétales.

Elle identifie des plantes, des insectes, des rongeurs, des oiseaux à partir d’une simple photo.

 

   C’est le printemps, je laisse mes fenêtres fermées sinon un couple d’oiseaux plus petit que des corbeaux mais plus grand que des pigeons me vole pour faire leur nid une ou deux chaussettes sur mon étendage et met le désordre dans mes papiers. C’est peut être des corneilles, je vais ouvrir mes fenêtres et les guetter, photographier pour m’assurer si ce sont vraiment des corneilles et mettre un nom sur les arbres de ma rue où elles nichent (ce ne sont pas des platanes).

 

sources ; Le Figaro du vendredi 10 juillet 2020.

Promenons dans les bois de Alyette Debray-Mauduy.

Des applications pour botanistes en herbe de Didier Sanz 

 

Partager cet article
Repost0
5 novembre 2019 2 05 /11 /novembre /2019 11:42

Quid de What3words : là-haut sur la colline j’habite au 2 027

De la numérotation des bâtiments de nos villes et villages ruraux.

     Un règlement de 1994 impose aux communes de plus de 20 000

 habitants de numéroter les habitations ; les maires de 30 000 villages ruraux sont sous constante pression de le faire.

Lugny-lès-Charolles dans le Brionnais-Charolais a obtempéré à cette injonction en juillet 2019.

  

Du choix de la méthode de numérotation.

Par année de construction ?

     Par le système imposé à Paris en 1805 par Napoléon il y a deux siècles : un côté de rue avec un ordre séquentiel de numéros impairs (1,3,5,7,9…) l’autre avec un ordre de numéros séquentiels impairs (2,4,6,8,10…) ?

Presque toutes les communes choisissent cette méthode.

Quelques communes rurales choisissent le système métrique comme la ville de Villefranche sur Saône qui s’est inspiré des Etats-Unis ( cf. Sunset Boulevard, la 5ème rue…), système qui évite les numéros bis,ter…

    Le début de la numérotation se fait à la mairie, si l’immeuble est situé à 200 mètres son numéro est 200, si l’habitation suivante est à 288 mètres son numéro et ainsi de suite.

 

The Economist ironise (cf. le numéro du 28 septembre 2019 : The view from 2 027)

 

    Cet hebdomadaire trouve amusant de constater que nous avons au flanc d’une colline une demeure au numéro 1 720, route de Mérindol, puis plus bas une demeure isolée au numéro 1 460 et de l’autre côté de la colline la maison la plus proche est au numéro 2 027.

C’est toutefois pratique pour les livraisons à domicile, les ambulances, les pompiers, les taxis…


 

Géolocalisation à LYON une suggestion pour les candidats aux municipales. 

 

     LYON se caractérise par un fleuve , le Rhône et une rivière la Saône , qui se rejoignent à LA MULATIÈRE, au niveau du quartier de LA CONFLUENCE, nous avons donc 4 quais qui prennent des noms différents tous les 100 ou 200 mètres.

    Nouvel arrivant j’ai comme tous les nouveaux arrivants j’ai souvent confondu le Rhône et la Saône et ne parlons pas des quais qui changent plusieurs fois de nom sans référence au cours d’eau qu’ils longent.

   Il en est de même des touristes, des gens de passage qui nous questionnent : où suis-je ? où est tel quai ? Difficile de répondre quand on confond sa gauche et sa droite et de quel côté est la rive gauche ou droite d’un cours d’eau : dans le sens de l’écoulement du courant ou à rebours ?

   

     Ma suggestion : à la poubelle les Jaÿr, les Pierre Scize, les Gillet et tous les autres.  

Pour le VIVRE ENSEMBLE à LYON : donner 4 seuls noms aux quais de LYON :

quai du Rhône rive gauche,

quai du Rhône rive droite,

quai de la Saône rive gauche,

quai de la Saône rive droite ;

et cerise le gâteau une numérotation métrique comme Sunset Boulevard. 

 

What3words : la solution ? 

 

      Démodé, archaïque, ringard expliquent deux lecteurs de The Economist de Riga en Lettonie (The Economist 26 octobre 2019, page 18, 2ème colonne : Just three little words).

Le ridicule ne tue pas en France mais pour l’éviter pourquoi ne pas adopter l’application What3words utilisée par les livreurs au NIGERIA ? Les isolés des campagnes françaises pourraient être facilement livrés parce que facilement localisés en trois mots.

    What3words (brevet déposé le 19 avril 2013) est le nom d’une compagnie et de son application de géocodage qui permet la publication d’un emplacement au moyen de 3 mots du dictionnaire : la statue de la Liberté à New-York est située à l’emplacement “défiler.révélons.réviser”, l’Arc de Triomphe à Paris “banquise.louons.assiette”.

    What3words possède un site web, des applications par Androïd,  IOS et une API qui permettent des coordonnées de longitude, latitude.

 

    Principe de conception

une grille du monde de 57 mille milliards de carrés de 3 mètres sur 3 mètres.

Chaque carré a reçu une adresse composée de 3 mots anglais.

17 milliards de carrés sur Terre avec diverses autres langues : allemand, arabe, espagnol, français, finnois, italien, mongol, polonais, portugais, russe, suédois, turc, swahili (kiswahili), d’autres langues devraient suivre.

   

____________________________________________________________ 

Rares sont les applications mobiles qui peuvent permettre de se sortir d'une situation dangereuse, pourtant l'une d'entre elle, What3words, devient peu à peu une véritable référence.

     Vous êtes un habitué des guides LonelyPlanet ? Alors peut-être êtes-vous familier avec une suite de 3 mots séparés par des points indiqués depuis quelques années dans ses guides, et servant de repères géographiques pour désigner un monument, un musée ou un café. Mais comment marche ce système, et a-t-il des applications autres que le tourisme ? Un entretien du développeur de l’application à BBC révèle toute la complexité et l’utilité d’une alternative (ou d’un complément) aux systèmes de navigation satellite (A-GPS, GLONASS, BDS, GALILEO), peu importe l’endroit. Les forces policières du Royaume-Uni incitent fortement les utilisateurs de mobiles à installer What3words sur leur smartphone, en cas de pépin.

Une localisation très précise

     Dimanche 11 août, Jess Tinsley se promène avec ses amis dans la forêt de Hamsterley dans le comté de Durham. Le groupe avait prévu un circuit de 5 miles qui les ramènerait à leur point de départ, mais après 3 heures de marche, ils doivent se rendre à l’évidence : ils sont complètement perdu. La nuit tombée, inquiète, Jess Tinsley appelle le 999, numéro d’urgence utilisé au Royaume-Uni. L’une des premières choses que lui demande la personne à l’autre bout de la ligne est d’installer une application intitulée What3words. “Je n’en avais jamais entendu parler” confie la jeune femme à BBC. Pourtant, moins d’une minute après l’avoir téléchargé, les secours locaux savent précisément où se trouve le groupe d’amis. Depuis, Jess Tinsley conseille à toutes ses connaissances d’installer What3words sur leur mobile, juste au cas où.

Une alternative au système longitude-latitude

    Interrogé par BBC, le développeur de l’application, Chris Sheldrick explique avoir grandi dans un village sans adresse précise, contraint à héler les agents de la poste pour recevoir le courrier ou à courir chez ses voisins remettre des lettres qui ne lui était pas destinées. Son travail dans l’industrie musicale, pour lequel il devait rencontrer des groupes à des endroits spécifiques, n’est pas étranger non plus de son initiative. Frustré par les 16 caractères des longitudes et latitudes, il se demander comment rendre les coordonnées planétaires plus simples à désigner.

Diviser le monde en 57 000 milliards de carrés

     En discutant avec un mathématicien, il se rend compte que seuls 40 000 mots suffisent, en combinaisons différentes de 3 mots chacune, pour diviser le monde en 57 000 milliards de carrés de 3 mètres sur 3. À titre d’exemple, la rédaction de Begeek est située à “gérer.coussin.pleuvant” et le restaurant juste à côté à “offre.coupante.usiner“. L’entreprise lancée par Chris Sheldrick emploie désormais 100 personnes, et sa solution a été adoptée par le service postale de la Mongolie, par les guides LonelyPlanet et par Mercedes Benz pour son système de navigation. Découvrez quel carré correspond à votre position actuelle sur what3words.com et n’hésitez pas à installer l’application si vous avez tendance à vous promener hors des sentiers battus.

source : www.begeek.fr Lionel 16 août 2019 14h.00

Partager cet article
Repost0
20 novembre 2018 2 20 /11 /novembre /2018 10:39

 Selon mobilemarketing.fr la fonctionnalité "Paylib entre amis" est maintenant disponible en France (elle avait été annoncée lors du Mobile Marketing Forum Paris 2016 !).

 Elle permet le virement de fonds entre particuliers, sans avoir à connaître les coordonnées bancaires du bénéficiaire.

Partager cet article
Repost0
15 septembre 2016 4 15 /09 /septembre /2016 10:03

Désherbage de la pommeraie App Store.

 

 

En juin 2016 Apple indiquait que son répertoire contenait 2 millions d’applications pour Iphone et Ipad, et comptabilisait 130 milliards de téléchargement depuis 2008.

 

Un désherbage s’impose, Apple souhaite retirer les applications non fonctionnelles ou abandonnées par leurs éditeurs ; celles qui ne fonctionnent pas au lancement seront immédiatement supprimées, celles qui présentent des problèmes sur certaines de leurs fonctions disparaîtront au bout d’un mois faute d’une correction et d’une mise à jour.

 

Ira-t-on vers un désherbage complet d’App Store avec l’élimination des applications insignifiantes, futiles, saugrenues ou jamais utilisées comme dans les bibliothèques publiques on se débarrasse des ouvrages délaissés ?

 

Une appli. en ligne depuis mars 2016 “COMPRENDRE MA BANQUEa toutes les qualités pour devenir pérenne.

 

La langue étant avant tout un outil de communication compris et utilisé par toute une population son intitulé en langue française “COMPRENDRE MA BANQUE” est de bon augure pour la clarté des réponses apportées aux questions bancaires que le plus grand nombre se pose (foin de l’anglais qui est compris de travers et que ceux qui l’ont appris ne peuvent au bout de leurs études secondaires que balbutier en rougissant quelques phrases aux anglophones que ceux-ci ne comprennent pas ou ne reflètent pas ce qu’elles veulent exprimer).

Autre point favorable sur le contenu de l’application : l’expérience professionnelle du créateur Kamel Toubal, conseiller bancaire depuis plusieurs années et l’indépendance de l’application de tout établissement bancaire (sous-entendu hors de la pensée et de la culture en mode hiérarchique).

 

L’application fonctionne en lien permanent avec sa page Facebook : les réponses aux questions pertinentes seront ajoutées lors des mises à jour.

 

Un pack de questions personnalisées et standards pourra être acheté.

 

COMPRENDRE MA BANQUE” une application qui peut prendre de l’envergure la possession d’un compte bancaire étant non seulement utile mais quasi-obligatoire pour l’ensemble de la population.

 

sources : L’Hebdo BOURSE PLUS n° 857  9 septembre 2016, page 11.

              01net n° 849 du 14 au 27 septembre 2016,page 11.

             LYON PLUS du 13 septembre 2016.

 

Partager cet article
Repost0